Plexusrecords

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. 

Livraison gratuite en France dès 100 € d'achats*

Qui sommes-nous ?

Nous contacter

Partager
Accueil > Blog > Record Science #1 - pressage jap

Record Science # 1

Anatomie d'un pressage original japonais

Pour ce premier article de la série des Record Science, Plexus vous embarque au Japon pour une diggin' masterclass  à la découverte de la richesse et de l'exigence des pressages originaux nippons.

Publié le 18 octobre 2022
par Plexus

Une rencontre sans précédent pour des amateurs de disques vinyle

La découverte des pressages japonais fut une véritable révélation lors de nos premiers voyages à Tokyo. Le souci du détail, la qualité des impressions, la pureté du son, la richesse infinie du catalogue... tout semble être fait pour satisfaire le collectionneur le plus exigeant.

La production musicale japonaise des années 50 à aujourd’hui est IM-MEN-SE. À force de la parcourir, nous avons fini par y distinguer des « degrés » de qualité entre les différentes séries de pressage. Connaître ces différences permet de percevoir la rareté de certaines de ces séries.

Des trésors encore underground pour les collectionneurs

Si la grande majorité des éditions des années 70 et 80 semble déjà très bien identifiée dans de nombreux ouvrages papier ou en ligne, il reste encore pas mal de zones d’ombre concernant les éditions plus anciennes, des années 50 jusqu'au début des 60’s.

Don cherry togetherness japan

Don Cherry "Togetherness" 1966 – GLOBE DURIUM SMJ-7414

Très vite, notre intérêt s’est tourné vers ces éditions oubliées et peu documentées, voire même dénigrées par une grande majorité de collectionneurs il n'y a pas si longtemps. Quelques années auparavant, on pouvait encore trouver ces toutes premières éditions originales de classiques de jazz et pop, pour 3 fois rien dans les plus grandes enseignes japonaises .

Depuis peu, avec la frénésie des imports japonais en Europe et dans le monde entier, une petite poignée de collectionneurs et vendeurs ont commencé à communiquer sur ces pressages très spécifiques, mais il reste encore beaucoup à découvrir.

Les spécificités des ces éditions originales japonaises des années 50/60

La pochette

De manière générale, la très grande finesse du cartonnage utilisé alors au Japon pour les pochettes de disque vinyle offre une qualité exceptionnelle d’impression.

Mais malheureusement, cette finesse fragilise beaucoup la pochette, raison pour laquelle il est très difficile de trouver ces éditions vieilles de plus de 60 ans en bon état de conservation.

Trois détails à identifier :

détail flipback

Montage/pliage : tout comme en France et UK, les pochettes de ces premières éditions possèdent un rabat à l’arrière, le flipback (ou perajake).

tag

Languette détachable : occasionnelle, cette "tab" simple (ou double, très rare) est positionnée le long de l’ouverture de la pochette. On la retrouve aussi dans certaines éditions françaises.

lamination

Finition : la grande majorité des impressions est doublée d’un film protecteur (lamination) brillant ou mat, offrant un magnifique contraste aux visuels.

Variante gatefold
Ce format de pochette ouvrante comprend souvent un livret attaché, dans ce cas de figure, la pochette n’est plus « flipback ».

Le cartonnage des gatefolds reste aussi fin que celui des pochettes au format standard, mais il se voit très souvent offrir un traitement spécifique (texture unique, gaufrage ou relief) :

Detail gatefold texturisé

Dizzy Gillespie And The Big Band  "The New Continent" – MERCURY SMX-7031

Le label

Les labels des éditions originales japonaises 50's - 60's sont également facilement reconnaissables. Le travail d’édition est là encore d’un niveau exceptionnel.

Label prestige

Gil Evans "Big Stuff" 1965 – PRESTIGE SMJ-7288

Chaque label présente une déclinaison graphique spécifique, respectant les codes et symboles uniques à chaque maison d’édition. Atlantic, Contemporary, Columbia, Impulse, CBS… chaque compagnie est parfaitement représentée avec un respect des codes couleurs et motifs.

Trois détails à identifier :

Deep groove

Deep-groove : comme sur de nombreux pressages américains, et certains européens, le deep-groove est très net. Il indique un premier tirage (ou très proche), et confirme son ancienneté.

Détail de labels

Les slogans et/ou logo de chaque label sont également pleinement respectés : "360 sound" de CBS, "Hi-Fi Stereo" de Philips, "Full Dynamics - Frequency Spectrum" d’Atlantic…

super record detail

Mentions occasionnelles "Super Record" ou "Ever-Clean", indiquant un certain type de pressage.

Disque Ever clean

Les disques rouge "Ever-Clean"
Il s'agit d'une série de production dirigée par Toshiba Records, spécifiquement sur disque vinyle rouge translucide. Le but recherché était de supprimer les problèmes de statisme inhérents au support, et de proposer une version audiophile de l’enregistrement concerné. Ces tirages sont très limités et rares, et d’expérience, possèdent en effet une qualité sonore unique.

Au-delà de l’intégration des éléments graphiques respectifs à chaque label, l’édition japonaise ajoute également des informations uniques au pressage. L'encart (ou tampon, beaucoup plus rare) "promo" par exemple, est un petit ensemble de 3 kanji signifiant qu’il s’agit d’un exemplaire promotionnel* :

detail promo

* Éditions promo au Japon
Les éditions promotionnelles, contrairement aux idées reçues, sont très courantes au Japon. Il est même possible que certaines références soient uniquement sorties en version promo, et n’aient jamais été véritablement commercialisées (ou alors telle quelles).

Concernant les éditions des années 50/60, leur nombre n’étaient pas encore vraiment significatif, c’est vraiment avec l’essor de la production dans le courant des années 70 que ces versions promo se répandent et deviennent presque une norme.

Sans oublier : OBI, OIS et autres inserts

obi

Chaque édition possède bien évidement un fameux "obi" (bandeau informatif) : cet objet tant convoité par l’ensemble des collectionneurs de pressages japonais.

Il reste très difficile à trouver sur ces éditions, étant souvent retiré et détruit à cause de leur très grande fragilité.

Ces bandeaux parachèvent des pochettes déjà splendides, et symbolisent à merveille ce souci du détail et de la perfection, le Shokunin.

Avec le OBI, les graphistes japonais ont fait preuve d’une inventivité et d’un talent hors pair. De nombreuses déclinaisons de couleur et de forme existent ! On peut notamment citer le très rare Hankake : un OBI constitué d'un unique pan, simplement posé sur la pochette. Si le sujet vous intéresse, nous vous conseillons cet article dans lequel un passionné a répertorié toutes les variantes possibles rien que pour les disques des Beatles !

Yusef Lateef "Into Something" – NEW JAZZ SMJ 7127

L’O.I.S. (Original Inner Sleeve), ou pochette intérieure, est un autre exemple type. Pour chaque label, une OIS spécifique, là encore travaillée à la perfection : doublée plastique, en papier de riz, avec des rabats (ou languettes) précieux, fourmillants de logos et slogans tous plus fantastiques les uns que les autres...

Inner sleeve 1
Inner sleeve 2
Inner sleeve 3

Pour finir, l’insert est lui aussi souvent présent (mais très difficile à trouver). Il complète les informations de l’arrière de la pochette et les traduit lorsqu’elles y sont toujours en anglais ou langue d’origine. Mais ce n’est pas une règle parfaitement fiable.

Il est possible - mais rare - de trouver une pochette déjà traduite en japonais à l’arrière, mais avec un insert supplémentaire. Il reste très difficile de savoir pour certains de ces pressages si la présence d’un insert était systématique ou non.

Côté sillons : le pressage nippon

Concernant la qualité « audiophile » de ces éditions, il faut prendre en considération qu’il est très difficile de trouver ces disques en parfait état de conservation. Mais dans le cas d’un disque en excellent état, l’écoute peut se révéler éclatante de vérité.

À garder en tête : comme pour certains Blue Note en pressage original américain, quelques pressages originaux japonais peuvent être « ratés » et se révéler parfaitement décevants. Néanmoins, certaines tendances générales sont bien là !

Les tendances générales à l'écoute

Il n’est pas forcément question de précision et de clarté du son (à l’opposé des pressages japonais 70’s/80’s). Le travail de remastering très spécifique des japonais durant les années 70 n’est pas encore passé par là. La plupart de ces pressages sont au contraire très proches des éditions américaines Mono.

L’écoute reste « centrée » sur un registre médium très dynamique et riche.

Une grande profondeur de l’image sonore est bien présente, d’autant plus sur les éditions Mono.

L’enregistrement d’origine « respire » et est parfaitement respecté. Pas de mastering dénaturé, toute la chaleur du son 50-60’s est là, des prises de micro d’exception aux transferts analogiques à tubes. Les défauts d’enregistrement sont toujours apparents mais transmettent ce charme unique.

Une fragilité des sillons peut provoquer certains défauts de saturation ou distorsion lorsque le disque n’est pas en parfait état. Cette fragilité est beaucoup moins présente sur les éditions Ever-Clean.

Bill Evans Trio  "Trio '65" –  VERVE SMV-1035
Bill Evans Quintet  "Interplay" 1962 – RIVERSIDE SR-7065

Quelques noms à citer

Ces caractéristiques spécifiques ont été développées majoritairement par un petit nombre compagnies japonaises : Victor Record Company, King Record et Toshiba Musical industries. Quelques autres compagnies telle que Nippon Columbia participèrent également à la fabrication de ces pressages, mais la grande majorité fut exécutée par ces 3 premières.

À noter également, l’existence d’une équivalence au format 45trs avec ce même souci du détail, des pochettes à rabats jusqu'aux labels avec deep groove.

Avec l'arrivée des 70's, la fin d'une ère

A partir de la fin des années 60 et du début des 70’s, une transition s’opère et de nouvelles normes se mettent en place, avec un nouveau processus de mastering et de nouvelles techniques d’impressions des pochettes. La production se développe à une échelle bien plus importante et la suprématie des éditions japonaises commence à toucher un public international. Le pressage japonais tel que le grand public le connaît aujourd’hui prend alors enfin son essor.

Ainsi le registre musical reste assez restreint concernant ces premières éditions pré-70's, et se limite à la production réalisée du début des années 50 aux années 68-69. Mais tout le charme réside justement dans cette préciosité et rareté du format.

C'EST TOUT POUR AUJOURD'HUI !
Beaucoup de précisions méritent de voir le jour, et nous espérons pouvoir approfondir ces recherches grâce à vos contributions... Contacter Plexus Records >

plexus stories

blog

Tu veux écrire pour Plexus ?
Envoie-nous ton projet d'article !

Paiement sécurisé

Livraison en 24/48h

gratuite en France dès 100€ d'achat*

-5% réduction newsletter

abonnez-vous et recevez un code promo de bienvenue

Service client direct

au 05 49 30 41 22

CLICK-AND-COLLECT

(RETRAIT À LA BOUTIQUE)